Essai Audi R8 Spyder : jouez-la comme Tony Stark

Monture préférée de Tony Stark alias Iron Man, l’Audi R8 Spyder fait peau neuve. Tout aussi intéressante que sa cousine de chez Lamborghini en terme de style et d’émotions sonores, elle sait se montrer encore plus facile à vivre.

Sans toit, c’est encore mieux

L’année dernière, nous essayions la nouvelle Audi R8 Coupé de seconde génération. Cousine de la Lamborghini Huracan, cette Allemande à hautes performances possède un petit avantage sur l’Italienne, au registre du confort de conduite et de la polyvalence d’utilisation. Malgré ses proportions de véritable supercar, elle se montre aussi plus discrète que la Lamborghini. Au risque de paraître transparente ?

Enlevez-lui le toit, et cette Audi R8 Spyder redevient tout de suite plus spectaculaire. Avec la capote électrique en toile repliée, la Audi R8 Spyder affiche un profil d’une pureté stupéfiante et un long capot arrière absolument fascinant à regarder dans le détail. Aux nombreuses arrêtes tendues de la Lamborghini Huracan Spyder, l’Allemande répond par un dessin simple mais terriblement efficace. A tel point que les passants se retournent désormais autant à son passage qu’à celui d’une Ferrari, d’une Lamborghini ou d’une McLaren.

Un V10, sinon rien

Débarrassée de sa cabine fermée, la Audi R8 Spyder peut laisser librement chanter son fabuleux V10 atmosphérique de 540 chevaux. Il ne reste plus aucun filtre entre vos oreilles et les sorties d’échappement du seul moteur atmosphérique du marché, toute la concurrence ayant basculé depuis longtemps vers les mécaniques turbocompressées. Si ces moteurs turbo présentent un avantage certain en matière d’accélération pure, ils ne font clairement pas le poids en terme de plaisir sonore. N’imaginez d’ailleurs pas que la Audi R8 Spyder se traîne : avec son 0 à 100 km/h abattu en 3,6 secondes et sa vitesse de pointe de 318 km/h, elle en garde bien assez pour effrayer votre passager entre deux virages. Ses quatre roues motrices permettent d’ailleurs d’exploiter plus facilement sa puissance, surtout s’il se met à pleuvoir comme pendant notre essai à Barcelone.

Trop aseptisée, l’Allemande ? Clairement pas. Grâce à son gros coeur latin qui bat jusqu’à 8700 tours / minute, la Audi R8 Spyder vous dresse tous les poils et vous fait vibrer les tympans à chaque accélération. Certes, les puristes regretteront son comportement dynamique plus filtré que dans une Ferrari ou une McLaren. Mais au moindre rétrogradage ou à la première envolée au rupteur, cette machine horriblement addictive désarmera sans résistance ces puristes réticents. En arrivant dans les bouchons du centre-ville, pourtant, l’auto se conduira avec la même facilité qu’un coupé classique avec sa suspension confortable, sa direction légère et sa transmission d’une remarquable douceur. Voilà la force de la Audi R8 Spyder : pouvoir se dédoubler, mieux que toute autre supercar, entre une machine à sensations fortes et un véhicule pour balader tranquillement.

Prix de base : 184 000€

Cédric Pinatel

Plus de voitures de sport dans notre catégorie SUPERCARS

test-r8-spyder-2 test-r8-spyder-3 test-r8-spyder-4 test-r8-spyder-5 test-r8-spyder-6 test-r8-spyder-7

Partager l'article