Audemars Piguet annonce une nouvelle version de la Royal Oak Offshore

The Milliardaire - Publié le 06 septembre 2018 - Montres

Audemars Piguet, célèbre manufacture d’horlogerie suisse, commercialise cette année une nouvelle version de son modèle Royal Oak Offshore, initialement sorti en 1993. Cette réédition est faite à l’occasion du 25ème anniversaire du modèle et deux modèles seront disponibles : en acier inoxydable et en or rose de 18 carats. Dans cet article, nous vous proposons d’en découvrir plus sur ces nouveaux produits d’Audemars Piguet, qui ne manqueront pas de vous séduire.

La Royal Oak Offshore : une montre de légende

En 1993, on estimait que le modèle d’Audemars Piguet, l’original Royal Oak Offshore était légèrement en avance sur son temps. En effet, grâce à sa taille et son design sportif, la Royal Oak était très moderne, mais elle rencontra malgré tout un véritable succès et d’autant plus aujourd’hui… Avec cette création, Audemars Piguet souhaite notamment refléter l’esprit avant-gardiste de l’architecture contemporaine. Le premier modèle de la nouvelle édition limitée arbore un boîtier en or rose de 18 carats et un fond en saphir avec un traitement anti-reflets. Les protections sont également en or rose sablé. Étanche à 100 mètres, ce modèle est livré avec une boucle ardillon en or rose 18 carats également. Elle possède un remontage manuel et dispose d’une réserve de 173 heures. Le second modèle en acier inoxydable possède également les mêmes caractéristiques, mais tous les éléments en or rose sont remplacés par de l’acier pour obtenir un autre style.

Le prix de la nouvelle Royal Oak Offshore

La version en or rose 18 carats est vendue au prix de 319 300 CHF, ce qui correspond à 283 066 euros. La version en acier quant à elle sera accessible pour un tarif de 283 250 CHF c’est-à-dire environ 251 107 euros. Ces deux nouvelles versions sont en édition limitée et ne seront disponibles qu’à 50 exemplaires.

D’autres pièces uniques dans notre catégorie MONTRES

Découvrez les fabuleuses montres d’Audemars Piguet.

Partager l'article

Vous aimerez peut etre